22 fois 10 vers d’amour… (1/2)

par Florent Toniello

Vingt-deux fois dix vers d’amour
de la chamane, sans je et avec toi (1/2)

.

.

1. femme cougar suis
plante mes griffes dans ta
poitrine nue soigneusement épilée
ma langue râpeuse sur ton visage
enroule ma queue comme
un serpent sur tes jambes
nous voilà enlacés de
fourrure fauve d’amour
plus fébriles dans l’étreinte
animale musclée

2. femme kiwi suis
peau rêche et verte
contre ton corps rose
frictionne jusqu’à la
rougeur que les vaisseaux
projettent dans la pénombre
jus acidulé coule sur
les creux les bosses
de ta carapace entamée par
ma fructification hédoniste

3. femme serpente suis
la Mélusine des contes
nage dans la sueur de tes
pores dans les rivières de ta
salive qui m’envahit
ressens encore plus fort
tes caresses d’humain curieux
tes effleurements de lèvres
sur la surface brillante et nue
de mes écailles

4. femme cafetière suis
brûle tous tes grains
de peau mouds toutes tes
articulations méticuleusement
avec la lenteur des effluves
corsés qui viennent de loin
pas de capsules pas de chichis
ni d’abonnement vanté par
une star en mal d’image rien que
gouleyant goût torréfié

5. femme éponge suis
sèche à la détente
imbibée d’un rien
m’habille de mollesse
recueille les gouttes
de miel de chantilly
qui pimentent notre enlacement
jamais du côté du grattoir
toujours douce de
succion naturelle

6. femme artichaut suis
resserre mes feuilles sur
le trésor poilu de mon cœur
bouillie dans la cocotte-minute
pressée à dix atmosphères
libère les arômes dont on fait
des plats aphrodisiaques
des liqueurs ambrées
à croquer sans modération
plus belle à l’intérieur

7. femme érable suis
entaillée vidée lentement
chauffée distillée
le suc doré de ma sève
chaud bouillant sur la neige
brûle tes papilles avides
de goûter mon essence
d’une feuille fais
le drapeau qui flotte sur
notre emmêlement hivernal

8. femme scie suis
toute en dentelures
de frottements chauffe
cisaille les métaux
les plus revêches
tranche dans le vif
de tes chairs molles
dans la pénombre
si l’on y prête attention
chante une mélodie

9. femme limite suis
jusque-là tiens
pas avant n’arrête
au bout frissonne
les axes parallèles
ne se rejoignent
qu’à l’infini des yeux
compas en main
ébauche les figures
qui marquent le plaisir

10. femme granite suis
du magma émerge
sous ta pression vertigineuse
chauffée à blanc
reste sous la surface
n’affleure que le temps
de la séduction des roches
incassable sous tes assauts
m’éroderai seulement dans
des millions d’années

11. femme louve-garou suis
aux clartés de pleine lune
me constelle de poils
acère mes crocs nouveau-nés
les ombres de la forêt
protègent mon errance
tu caresses juste mon flanc
douceur de soie sombre
les légendes ont bon dos
suis fatiguée d’errer

.

.

.

[Photo : Camille Vinclair]

Un commentaire sur “22 fois 10 vers d’amour… (1/2)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s