Blog

Dérive la baleine

par Pierre Vinclair Corps à corps — sur un ring, une piste de danse, ou même au lit, avec quelques auteurs de la tradition. . . Je ne connaissais rien de Dadelsen (de lui je n’avais jamais lu le moindre vers et la seule chose que je savais avant d’ouvrir Jonas, c’est le format à l’italienne […]

Lire la suite Dérive la baleine

« ដោះ » (5/10)

par Christophe Macquet [ɗɑh] (DANS LA NUIT KHMÈRE) . Nocturne, retour, mère morte. Extrait d’un manuscrit inédit de 108 textes et 108 photographies. Dâh, en khmer, signifie le sein, mais également dénouer (les nœuds qu’on a dans la tête), libérer (il s’agit d’abord d’une libération d’éthanol). [Note de l’auteur]. Lire les précédents épisodes. . 56. Viande crue  Déchaux frayère. Patagonie, […]

Lire la suite « ដោះ » (5/10)

Des êtres sonores (4/4)

par Alessandro Bosetti. Lire le premier épisode. Lire le deuxième. Le troisième. traduit de l’italien par Raphaël Bathore Texte écrit pour le cycle de conférences REFLEXIO, organisé en partenariat entre l’université Paris 8, les Instants Chavirés et la Philharmonie de Paris et dirigé par Matthieu Saladin.  . . I La temporalité de la voix dans […]

Lire la suite Des êtres sonores (4/4)

Esthétique du mal (5/5)

par Wallace Stevens. Traduit de l’anglais (USA) par Alexandre Prieux Lire les autres épisodes. . . XIII Notre vie est peut-être le châtiment D’une autre, comme la vie du fils de celle du père. Mais ceci est valable pour les seconds rôles. C’est une tragédie fragmentaire Au sein du tout universel. Le fils Et le […]

Lire la suite Esthétique du mal (5/5)

Déblais (1/4)

par Alexander Dickow . . Mon commerce avec la poésie anglophone reste-t-il trop accessoire pour affirmer que j’écris au cœur de plusieurs traditions ? Suis-je condamné à écrire en langue anglaise une poésie francophone ?  * Ecrire deux versions en deux langues d’un même poème, c’est donner à voir le désir, impossible à assouvir, de se rejoindre, […]

Lire la suite Déblais (1/4)

5 (autres) poèmes

(extraits d’I was the jukebox) par Sandra Beasley. Traduit de l’anglais (USA) par Geoffrey Pauly. Lire « 5 poèmes ». . . La Guerre mondiale parle Quand je suis née, deux incisives m’avaient déjà percé la gencive. On m’a donné une cloche d’argent à mâcher, on m’a ramenée chez moi dans un panier tressé, et on m’a mise […]

Lire la suite 5 (autres) poèmes

Poésies (2/3)

Par Osvaldo Lamborghini. Traduit de l’espagnol par Guillaume Contré. Lire ici la présentation par Guillaume Contré et là le premier épisode. . . La perdition, un pullover clair avec la lettre insigne d’une Université : mais, la perdition n’est pas universelle. C’est un savoir ne concernant que les êtres délicatement, abjectement particuliers. Je suis celui qui hier […]

Lire la suite Poésies (2/3)

Après Babel, 11

par Guillaume Métayer. Lire les autres épisodes . . Le téléphone arabe de Cavafy . . Il y a un sentiment que j’aime beaucoup, bien qu’il se teinte souvent de honte quand je l’éprouve, c’est la découverte, chez un artiste plus ancien, remontant parfois à un siècle ou plus, d’une hardiesse stupéfiante, jamais aperçue même […]

Lire la suite Après Babel, 11