« J’entends l’écriture d’une façon extensive »

Entretien avec Anne-James Chaton mené par Gaëlle Théval . . Gaëlle Théval : Depuis la fin des années 1990, votre œuvre se décline sous diverses formes, au sein desquelles la forme sonore, et la performance occupent une place centrale. Ainsi vos premières publications (hors revues), Événements 99, puis Autoportraits puis de nombreuses autres (Questio de dido, […]

Lire la suite « J’entends l’écriture d’une façon extensive »

Les Russes

par Anne-James Chaton Dans Populations, Anne-James Chaton propose des portraits des peuples d’aujourd’hui en se servant des mots et des regards des écrivains d’hier qu’il détourne à son profit. L’auteur relit de grandes œuvres et y prélève matière à composition de courts récits ou des analyses des caractères de nos contemporains. Le livre rassemble quinze […]

Lire la suite Les Russes

Habiter à Dité, 5

par Guillaume Condello. Lire les autres épisodes . . Fini de jouer. Si c’est pour rire, ou mieux dire, La machine de vers médiévaux ? Verse dedans Idées, souvenirs, bouts de phrases et tout Le matériel du hasard, […]. ________ Laisse tourner les rouages, engrenages Obscurs à toi-même, ou algorithmes – Et voir ce qu’il en […]

Lire la suite Habiter à Dité, 5

Hymne à Vénus

par Hervé Micolet . . Mère de l’Unique race, Vénus indifférente énormément enceinte ou vierge maigre qui gouvernes aux choses de la nature en ton très-vaste domaine recru de jours sous le rond renoirci de la voûte des cieux, où le soleil s’use à des retours depuis un temps si reculé qu’on ne peut en […]

Lire la suite Hymne à Vénus

Saints sonnets (3/5)

par John Donne. Traduit de l’anglais (GB) par Pierre Vinclair. Lire tous les épisodes. . . X Spit in my face you Jewes, and pierce my side, Buffet, and scoffe, scourge, and crucifie mee, For I have sinn’d, and sinn’d, and onely hee, Who could do no iniquitie, hath dyed: But by my death can not be […]

Lire la suite Saints sonnets (3/5)

Poetic transfer, 4

Traductions de Céline Leroy. Lire les autres épisodes . . Extraits de Robin Coste Lewis, Voyage of the Sable Venus (Knopf, 2017) . Félicité pour ma mère, sa mère, et la sienne, ad infinitum Sur nos trois cents espèces ________ de colibris, une seule, celle à gorge ________________ rubis, a traversé le Mississippi. J’ignore pourquoi ________ mais […]

Lire la suite Poetic transfer, 4

siphon et autres poèmes

par Camille Ruiz . . le sel j’ai grandi près de la rivièrec’est pourquoi je croyais au sel.la peau de mes pieds à dix ansétait déjà épaisse, ma languedéjà amère. dans mon village :trente enfants et tous raclaientla vase, tous savaient jusqu’oùle torrent pouvait poursuivre.mon royaume pour une poignéede têtards ! Dimitri s’est noyésous le grand pont […]

Lire la suite siphon et autres poèmes

La boîte à proverbes, 3

par Laurent Albarracin et Jean-Daniel Botta. Lire tous les épisodes . . On lit son trépas dans les reliefs de son repas. Si tu trouves une clef à molette dans ta crème anglaise, c’est que les œufs étaient pourris. La clef à omelette : celui qui mélange la généalogie des poulets aura son langage inversé. On ne fait […]

Lire la suite La boîte à proverbes, 3

Ni nager (extraits)

par Alain Andreucci . . À la guenon parfumée de la poésie. À sa lèvre de géante génie sur tes bouches à ceux. Qui chevauchaient vélocement le lièvre de l’enfance et comme à cru. Nul horizon ne vient parti. En puits pencher sur toi le temps çi n’était pas trésor n’épaule. Qu’on promet injure et […]

Lire la suite Ni nager (extraits)