Huit économiques de fin

par Martin Richet     I _____________________________________________ Temps d’épilogue. Parce que je dis quelque chose du vallonnement de la colline verdoyante qui est un corps qui m’affecte comme m’affectent tant d’autres corps, un mot se lance dans la danse : je ne comprends pas la danse. Finies les conneries, quand cessera-t-on de poser la question de […]

Lire la suite Huit économiques de fin

Esthétique du mal (4/5)

par Wallace Stevens. Traduit de l’anglais (USA) par Alexandre Prieux Lire les autres épisodes. . . X Il avait étudié les nostalgies. En elles Il cherchait le très gros maternel, la très féconde Créature qui l’apaiserait, la très douce Femme avec une ombre de moustache et non La mauve maman. Son anima aimait son animal […]

Lire la suite Esthétique du mal (4/5)

Présentation

par Guillaume Contré. Introduction à Poésies (1/3) . . L’œuvre d’Osvaldo Lamborghini (Buenos Aires 1940 – Barcelone 1985) a ceci de particulier qu’elle est essentiellement constituée de ce que l’écrivain César Aira – qui s’est chargé de l’édition posthume de ses œuvres complètes – nomme des « brouillons définitifs ». Autrement dit des textes – qu’ils soient […]

Lire la suite Présentation

Après Babel, 10

par Guillaume Métayer. Lire les autres épisodes . . Le Brodsky’s cube . Lorsque nous traduisons des poèmes hongrois avec mon maître et ami István Kemény et qu’une solution miracle nous arrive soudain, j’ai coutume de dire que le « dieu de la traduction » était, ce jour là, avec nous… Mais ce n’est que depuis cet […]

Lire la suite Après Babel, 10

« ដោះ »         (4/10)

par Christophe Macquet [ɗɑh] (DANS LA NUIT KHMÈRE) . Nocturne, retour, mère morte. Extrait d’un manuscrit inédit de 108 textes et 108 photographies. Dâh, en khmer, signifie le sein, mais également dénouer (les nœuds qu’on a dans la tête), libérer (il s’agit d’abord d’une libération d’éthanol). [Note de l’auteur]. Lire les précédents épisodes. . 37. Toast à Mallarmé Approche, si […]

Lire la suite « ដោះ »         (4/10)

Derniers prénoms du vers

par Jacques Réda . . Arthur (sursonnet) Un dimanche, les mains dans les poches, ainsi Que Cingria l’a vu d’un œil extra-lucide, Rimbaud rôde à travers Charleville et décide D’en finir avec tout : il a donné, merci. Merde au vieux vers latin qui radote et s’oxyde. Alexandrin n’est plus qu’un pesant proboscide : Il va vous […]

Lire la suite Derniers prénoms du vers

Des êtres sonores (3/4)

par Alessandro Bosetti. Lire le premier épisode. Lire le deuxième. traduit de l’italien par Raphaël Bathore Texte écrit pour le cycle de conférences REFLEXIO, organisé en partenariat entre l’université Paris 8, les Instants Chavirés et la Philharmonie de Paris et dirigé par Matthieu Saladin.  . . I Aux alentours de 2014, j’ai commencé à faire […]

Lire la suite Des êtres sonores (3/4)

Poésies (1/3)

Par Osvaldo Lamborghini. Traduit de l’espagnol par Guillaume Contré. Lire ici la présentation par Guillaume Contré. [Illustration : Horacio Coppola, Bueno Aires, 1936]

Lire la suite Poésies (1/3)

Cinq poèmes

par Sandra Beasley traduit de l’anglais (USA) par Geoffrey Pauly ces poèmes sont extraits d’I was the jukebox . . L’orchidée parle Imagine que tu n’as qu’une jambe fonctionnelle et que dedans, il y a tes ovaires. Je pousse poussivement. Je pousse inattendu. Je pousse sur les cadavres. Ça m’excite, en secret, quand les arbres […]

Lire la suite Cinq poèmes