Trois considérables considérations sur la poésie

Par Thomas Vinau

.

.

1.
A chaque fois qu’un élève
se fait punir
parce qu’il récite mal
« Le Cancre » de Prévert
la poésie est condamnée
à une épilation à sec
des parties intimes

.

2.
J’hésite entre
terminer la construction
des legos Age de Glace
avant que mon fils
ne rentre de l’école
ou m’asseoir à mon bureau
entre l’ordi et la fenêtre
pour tenter d’écrire quelque chose
le choix est vite fait
c’est pourquoi
pour le bien de la poésie
ce poème s’arrête là

.

3.
Les entomologistes de la beauté
en se grattant trop le nez
y déposent un peu
de la poudre qu’ils volent
aux ailes abimées des papillons
dans ce troisième poème
le seul vers qui tienne
est le deuxième

.

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s