Échec et mat

Par Jihen Souki

.

.

1.

Case après case
s’élèvent les quartiers.
________S’élèvent des arabesques

________le sac

________sous les doigts obscurs
________des mains
________minées.

Pierre après pierre
s’élève le sac
des arabesques
minées

________d’immondices
________de rêves incendiés
________de rêves
________d’incendies

________de suie.

________Côte après côte
________se construit____côte à côte
________dans la hargne des cœurs combustibles
________côte à côte_____dans le sac des acacias
________tout en bas de la rue_____côte à côte
________dans les cartes obscures__sous les bras
________la barque_____qui vous
________survivra

.

.

Échec et mat

[31 mai 2018]

.

.

.

Dimanche, 3 juin. Naufrage au large de Kerkennah.

.

.

.

2.

.

.

Nous voici dans l’hiver étroit
toi, la barque, moi
rue de la Fraternité
ce matin
de juin.

En passant, j’ai compté.
Sept, tu en as sept
pour cent-quatre-vingts
________________montés hier
________________sur les flancs

de la côte.

Ce matin, ils sont soixante
six
__ _à avoir
__________ encore
__________________pris

___l’eau.

.

.

[7 juin 2018]

.

.

.

3.

.

.

Ce que tu vois
te fait suer
abondamment
des yeux

.

Marcher aveugle
ce pays
te veut
marcher aveugle ce pays te faire
bandé te faire bander les yeux
marcher étanche marcher et faire
rouler douleur rouler sueur marcher te faire
t’entortiller dans tes rideaux
crac
Sac de brume
dans un lac
glou glou
glou glou glou
glou

.

Plus d’eau
Plus rien
Tu es
bien joint
Tu es bien

joint-lié

.

.

Ce que tu vois
te fait
suer des yeux
Ferme les yeux

.

Te voilà

Tout à fait

Aveugle

.

.

.

4.

.

.

Le poète des pays brûlés
dans les relents de chair
et d’ossements
progresse

fouissant

orpailleur obscur
dans les fumées
des fauves
une étoile
toute
proche
qu’il sait
purement
minée

.

.

.

5.

.

.

Le poète des pays brûlés
oui,
je sais
de ce cristal-

brûle
sur les quais
près des ports
il
arpente
dans la pure
brûlure
celle
d’un passeport
brûlé

.

.

.

6.

.

.

Mais il nous faut
sans cesse
risquer
la joie

.

.

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s