Dité, 7

par Guillaume Condello. Lire les épisodes précédents . . Le vent te souffle ces mots. Quitte ton lieu superbe, Descends, là où ça grouille : monde et lumières Clignotent au bord de la route en un verbe A déchiffrer. Faire ? Produire ? Faire produire, hier Comme aujourd’hui : par la vitre de la voiture (te revoilà dans le flux) une […]

Lire la suite Dité, 7

Habiter à Dité, 6

par Guillaume Condello. Lire les épisodes précédents . . De retour au chemin, tu avances sur rien Sauf une herbe de mots synthétiques, fiction Douce au pied, où ne croît nul peuple d’acariens… Et pourquoi se bercer d’une hallucination De vocables tendus, à part passer le temps : Une histoire, au dodo, ne pas voir l’explosion ? – […]

Lire la suite Habiter à Dité, 6

Habiter à Dité, 5

par Guillaume Condello. Lire les autres épisodes . . Fini de jouer. Si c’est pour rire, ou mieux dire, La machine de vers médiévaux ? Verse dedans Idées, souvenirs, bouts de phrases et tout Le matériel du hasard, […]. ________ Laisse tourner les rouages, engrenages Obscurs à toi-même, ou algorithmes – Et voir ce qu’il en […]

Lire la suite Habiter à Dité, 5

Habiter à Dité, 4

par Guillaume Condello. Lire les épisodes précédents . . Et dans l’écho des mots, vois la colline printanièrePosée sur l’horizon : c’est la main sur le corps estropié.Tu entends : Va : du paysage, voici la charnière. Et sur la crête, marche, c’est la joie sous tes pieds,C’est le sol retrouvé. Ou trouvé. Regarde ; plutôt,Non : cours, sans plus faire qu’un ; […]

Lire la suite Habiter à Dité, 4

Habiter à Dité, 3

par Guillaume Condello. Lire les épisodes précédents . . Retour route. Au loin, vois : la plaine où tu déboules, Boues toxiques, fumées des usines – ravage Sans carnage ? Vers l’Est c’est un mur qui s’écroule, A l’Ouest, rien. Et partout c’est un seul paysage Nu. Des machines anonymes y travaillent. Labourent les sillons, imposent quadrillages, […]

Lire la suite Habiter à Dité, 3

Habiter à Dité, 2

par Guillaume Condello. Lire le premier épisode. . Le jour, s’il vient : conduis, au milieu des doutes, Ou arbres, veilleurs à défaut de venger La nuit, ou le ciel, sa couleur en déroute : Au ruban de goudron roule un corps rongé Par le feu. Chemin noir : le soir. Tout s’éteint. Flaque blanche d’un réverbère, tout […]

Lire la suite Habiter à Dité, 2

Habiter à Dité

par Guillaume Condello [Corps à corps — sur un ring, une piste de danse, ou même au lit, avec quelques auteurs (ou un genre, ou une forme) de la tradition.] . . Au milieu du chemin tendu entre rien Et rien, avance. La voie (mais qui l’a connue ?) Est perdue ? C’est aujourd’hui, pour les tiens : Vauriens, […]

Lire la suite Habiter à Dité