Montpeyroux (1/2)

sonnets inédits de Marilyn Hacker traduits de l’anglais par Pierre Vinclair . . July. The air is thick. I’m out of sorts with my ankles, knees, wrists, with my spine that’s fusing into something that’s not mine, or not my body, functional. Resort to pills, to naps, a vegetative state wanting a summer afternoon again […]

Lire la suite Montpeyroux (1/2)

Trois sonnets du cru

[Corps à corps] par Laurent Albarracin . . Trois sonnets du cru ou les voyages du sédentaire . Quauqua res sòna en quauqu’un luec. Un monde es mòrt. ’N òme. Un pais. ’Na maison. Quelque chose sonne quelque part. Un monde est mort. Un homme. Un pays. Une maison. Marcelle Delpastre (Paroles pour cette terre) […]

Lire la suite Trois sonnets du cru

Fungi de Yuggoth

par Guillaume Artous-Bouvet . Place au noir, éperdant que poussière. À quai, là, nœud de nuit, bétonné. Choses-choses, indistantes sommées : sous sels, historiant (soit qu’incurvent lambeaux : brumé, déchirement). Rhombes de ver -re, sous : givre et cendre, fumant le lieu de livres. . . . . . Torse arbrée, verticale : ou colonnes d’un cuir (gravats d’â […]

Lire la suite Fungi de Yuggoth

Le sentiment général (1/2)

par Frédéric Forte . 1. or ce n’est pas le moment de commencer _ un nouveau poème il y a de la fièvre _ à la maison et puis du ménage à faire _ et on ne sait pas vraiment hiérarchiser les priorités on voudrait il faudrait _ mais la parole n’est pas toujours la chose […]

Lire la suite Le sentiment général (1/2)

Derniers prénoms du vers

par Jacques Réda . . Arthur (sursonnet) Un dimanche, les mains dans les poches, ainsi Que Cingria l’a vu d’un œil extra-lucide, Rimbaud rôde à travers Charleville et décide D’en finir avec tout : il a donné, merci. Merde au vieux vers latin qui radote et s’oxyde. Alexandrin n’est plus qu’un pesant proboscide : Il va vous […]

Lire la suite Derniers prénoms du vers

Deux sonnets

Par Laurent Demoulin . . Laurent/ce De Laurence à Laurent n’est qu’une différence Car l’homme est une femme en un corps d’homme encore Et la femme est un homme habitant dans son corps De Laurent à Laurence est une ressemblance De Laurence à Laurent tout est doux tout est dense Même le doute est doux […]

Lire la suite Deux sonnets

Course folle confiée aux aléas (2/4)

par Jean-Charles Vegliante. Lire le premier épisode. . . Angor Avant l’heure pré-matinale des songes nomades, quand les membres se crispent presque glacés et que les os se tordent eux-mêmes irrités impuissants comme dents du crâne niellé par les acides du sol-érèbe, alors s’installe entre les côtes l’angoisse : par vagues par serrements pris dans la […]

Lire la suite Course folle confiée aux aléas (2/4)

Course folle confiée aux aléas (1/4)

par Jean-Charles Vegliante . . Chambre d’écho Elle n’est plus qu’une voix répercutée sur les pentes, effilée par les abrupts rocheux, les tapis de mousses où se perd jusqu’au bruit des brisées nocturnes de l’ours et de l’eau tombant des sommets fendus en épouvante sous la hache infatigable du noir Héphaestos. Faible souffle, mince membrane […]

Lire la suite Course folle confiée aux aléas (1/4)