La divulgue (3/5)

par Guillaume Artous-Bouvet. Gravures : « L’Apocalypse » d’Albrecht Dürer. Lire tous les épisodes.

.

.

Dürer_Apocalypse_7

Bêle solairement, l’agnelé. Timbre en ciel, assertif : au tympan de tribus. S’œille, à blanc : une laine, lumière de lumière, tissant. Pelote d’astre, là : neume comme irradie. Darde dû : de clarté, tant que pèse gravage, décis. Quarte métastatique : ailes d’yeux. Soit vivants de vivants, composés. Il : innerve la soif, au désert. Non que nu d’incarnat : à nœud d’homme et de ciel. Pugne ici, qu’arbitrât, l’interstice d’un corps. Une peau de lumière, tombée, inorganiquement. Fuse eau sangue, longtemps : d’éminence. Ru cardiaque tout comme, et qui boit. Douze, des douze, innombre. Dire « faces, charroi » : dire « appliques peaussées » : dire, dire le « dais ». Mais dire, dire chairs, ô convent : mais dire, dire, palme, en brûlure : dire, dire l’œillée, d’apurement : l’évidence qu’effare un seul ciel. Nombre d’ils : sourdissant. Un seulement silence ossifie : blanc, cilié seulement d’hommes seuls. Une masse intentée, dessinable. N’est-ce nombre éthérant, qui s’élève : où dégravent tendons. Nulle, organicité tant que drape, n’ourlât. Pèsent cotonnements, retroussés. Regarde, qu’au plus bas : pic enroche deçà, de basseur. Tant comme cline qui, varappé : vers intact. Paumes, précairement, non qu’imprie. Tu, tandis. Au poids vide de ciel, ô buée. Ou ce que terre effaille, émargeant : blanc de sel qui s’émeuve longtemps.

Dürer_Apocalypse_8

N’indessine silence, au bois blanc. Innomme, qu’orchestrant : qui, suprême. Pure enclume du nombre, quand bat : la séquence de sept. Ocelle, térébrant. Qui, complique parfums : flore chimiquement, l’insoluble. Orne, un jeu : qu’évertue : quoi qu’encense, où bleu bout lentement. N’est-ce ciel, en vigueur : en briques de nuage, versées. Jus de flammes, échéant : n’exauce périanthe, plus bas. Qui, dispense le cuivre : à l’embouchure d’anges, là. Vents qu’évase, incursifs : comme tubes de force, d’en haut : comme nœuds de tonnerre : comme aride dictame induré. Trompetant dans silence, dedans. Numère, l’atterrant : un : par grêlons de rouge ou ça qu’efflore feu, dans le vert : deux : le spasme d’embase en plein sel, envers sang : trois : l’étoile d’absinthe, qui boit : clause du quatre éteint : vibre encore la quinte, et la sixte, et septième, creusant. Brûle bec zénithal, en piqué : nu des glatissements : scribe, un cri. Plaies, levures ventées. Dans le dû de désordre, un tiers ciel : bois, cabré : bas, la braise des villes : bas, l’imbu d’eau d’amer, en naufrages : bas, l’armure d’insectes, rampée : bas, le beige lamé : vagues tant que n’engrave, et grave l’accident. Sinon que détail d’homme hèle un œil : embarqué. Vide d’embrassement, comme soit : dans le nu. Sauf, que nerf icarien, en lettrine d’un corps.

Dürer_woodcut_series_-_Apocalypse_9

Père encore qui rêve et rêve dans le père. En blanc qu’adonne cuivre, émaillant. Autre ciel immémore les sexes. Y, striés. Berce, au nu : des joues d’anges, des souffles : une peau poumonée, comme rombre. N’encolère qu’encore, dedans : à lisière. L’heure comme, châtie : fouet de vide de ciel, ô qui rouvre. Hors du hors, blesse bleu. Nue, l’armure des lèvres : indéchirant. Crue, cavale : en myriade viandée. Corps de chevauchement, recousus : d’œils de muscles, rugis. Analogiques rages, recuites. En lions, comme queutent : écaillés. Jungles d’air, tant qu’hybride galop. Couleurs, cuirassements : d’invisible. Gueules-gueules, mâchant : l’hypothèse du soufre. Hurle, un fond, dans le blanc : vallonne, sourdement, la douceur : indessine. Village, vibrement de ce qu’or. Soit ciels jaunes, pavés, d’après-midis : sous jus d’aube. Et bullant, dans le nœud de pays : l’insistance du sable vivant. Touche, un sol, atterrant comme d’anges : ébat d’ailes de muscle, aux poussières. Drape, drape la force, d’en bas : en lamées. Ils, comme bras du bleu : qu’air acharne. Ils : brandissent l’effet. Langue, au bois, qu’innervant. Et vers blanc de massacre, sous l’œil. Foule feue qui, pantins : à l’article des membres, cubés. N’échevelant vêtures, sourdement : en un jeu. Puisse d’ambre, terreur. Aux cils : interruption, de brûlure soit rien.

.

.

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s