22 fois 10 vers d’amour (2/2)

par Florent Toniello. Lire le premier épisode.

VINGT-DEUX FOIS DIX VERS D’AMOUR
DE LA CHAMANE, SANS JE ET AVEC TOI (2/2)

.

12. femme oignon suis
pelure après pelure
de plus en plus dénudée
trouve toujours une nouvelle
couche à enlever
gorgée de bière comme
dans l’égypte antique
reviens et blondis à point
dans la poêle chauffée à blanc
sur ta gazinière

13. femme uranium suis
me consume de l’intérieur
des piques acérées pourtant
invisibles à l’œil nu
éternelle dans ma décomposition
sempiternellement belle
à tes yeux aveugles
sans cesse envoie des radiations
maintiens l’illusion sublime
d’un amour vraiment propre

14. femme amibe suis
à l’aube de l’évolution
me dédouble à l’envi
forme un corps suffisamment
grand pour nous englober
dans la reproduction sexuée
garnie des sucs salés de la mer
jette des filaments des tentacules
soudain la plus belle
de toutes les méduses

15. femme banale suis
rien de surprenant
dévolue à l’habitude
stricte obédience aux conventions
déploie mes charmes comme
au cinéma au théâtre à l’opéra
la recette idéale
pour te retenir contre moi
sous les draps fraîchement changés
me gorge de chaleur

16. femme montagne suis
fleuris les plantes de l’adret
fais couler les ruisseaux de l’ubac
arpente des vallées profondes
emplies d’herbe tendre
du lait de mes vaches à l’alpage
tire un fromage délicieux
ton couteau de poche découpe
des tranches généreuses dans
ce régal longtemps affiné

17. femme boîte suis
enferme cache thésaurise
les secrets de l’existence
les penchants inavouables
les cadeaux ratés
tu cherches le mécanisme
secret de mon ouverture
tes doigts glissent sur l’absence
d’aspérités soudain surgit
mon diable monté sur ressort

18. femme rayon suis
formule secrète du cercle
traverse la peau pour révéler
les organes blessés ou opaques
melliflue par tous les pores
emmagasine tes saveurs suaves
réchauffe dès le matin
nos corps délaissés par la couette
ma surface de peau éclairée x est
proportionnelle au carré de la ruche

19. femme détroit suis
pleins et déliés de vagues
va-et-vient trafic intense
dans mes synapses en alerte
commerce avec toi comme
avec une société secrète
billets dans les valises couteaux affûtés
général étranger tu t’empares
de mon bras de mer
à des fins géopolitiques

20. femme harpe suis
cordes multicolores talents
multiples et variés
fi de l’harmonie céleste
peux aussi trancher d’un coup net
ta jugulaire ou tes membres
mais ma partition est placide
ma tension maîtrisée
reste bien à tout moment
contenue dans mon cadre

21. femme participe suis
accordée au passé
selon des règles antiques
néglige au présent
de crier mon genre
des livres des volumes
il faut compulser lire
des heures et des heures
il faut suer dur
pour me satisfaire

22. femme épuisée suis
métaphores à sec
grève générale des vers
il faut se remettre en selle
partir au loin pour
trouver l’ingrédient secret
de l’élixir du philtre
fuir l’industrie pharmaceutique
à tes racines pilées
confectionnerai mon remède

.

.

.

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s