Kaddish pour moi-même

par Guillaume Condello

Catastrophes inaugure une nouvelle rubrique : Corps à corps — sur un ring, une piste de danse, ou même au lit, avec quelques auteurs de la tradition.

.

.

au commencement – le verbe – ici la poussière – la terre – sentier de campagne – cigale, vibration du silence lui-même – plus pour longtemps – début du chemin – petite foulée – se mettre en jambe – sur les jambes – comme premiers hominidés – debout – libération de la face – la gueule disparait, apparait une bouche – et dans la bouche c’est la parole – regard, pour la première fois – horizons – en contre-bas, la ville – et des jambes pour marcher, courir –
– sur le
________chemin
________________caillouteux –
________sur le rythme
________________mécanique
– d’une musique – pour la violence – la transe – pour la pulsation bientôt du sang dans les tempes – magma dans le crâne – tectonique minuscule – comme un indien – cherchant le moment propice – raveur rêveur – atteindre le bon rythme – visions tapies au creux des rochers sombres – les crocs de l’ombre – serpents affamés regardant passer les proies – c’est moi – sacrifié consentant, tremblant – prêtes à bondir en rythme – sur le coureur – c’est moi – sur l’autel de quelle divinité –
essoufflé
________œil hagard
________________membres lourds
pas encore
– sous les pieds des cailloux, de la terre – polis par le passage – du temps – des coureurs des voitures – peut-être – quelques-unes sur le bas-côté – résidents – villa luxueuses avec piscine – ou des gardes-champêtres – chemin de terre, sous-bois, presque – et des cailloux – polis – creusés usés – marches d’une église – millions de pèlerins à la queue leu leu – fumée suffocante des cierges, de l’encens – tambours des processions qui résonnent dans la poitrine et jusque dans le sexe –
turpitudes
religieuses
inutiles
– jusqu’à la fin du chemin – célébration – joggeurs-pèlerins en extase – en pénitence – plaisir, masochiste – Sainte-Thérèse en leggings – son corps solitaire et la brûlure – soleil, sueur, dans la chaleur – vacance du désir – entretenir son corps – mécanique transitoire – gloire éphémère de la jeunesse et puis… – fin du chemin, pour tous – chacun à son rythme – ou bien une musique dans les écouteurs – boum boum boum boum – secondes comme des météorites – la tête criblée comme la face cachée de la lune – courant – transes désaccordées – côte-à-côte –
moi aussi
avec eux
je transpire
– sur les cailloux, une goutte – sueur sans doute – ciel impassible pour l’instant – comme toujours – sel séché, modeste offrande, cristaux minuscules – minéral remarié au minéral – je cours derrière ce type rapide – 50 ans sans doute – ou plus  – pleine forme – entrainement – sérieux – face tendue, masque d’effort – triathlon – machine de son corps parfaitement huilée – marathon – pour annoncer quelle victoire – à la fin toujours la mort, l’épuisement – de nos ressources – appeler ça des ressources, les dire nôtres – vite dit, course rapide – je tente de le suivre – trop vite
où va-t-il
sur la route
qui serpente
– entre les cailloux polis – deux autres discutent – Walt Whitman et Ginsberg – en chair et en os – petites barbes taillées – shorts courts et bariolés, T-shirts en synthétique – respirant – chaussures de running – démocratiques – cosmiques – dans les pas du Néant – de la Liberté – courant –
discutant
placements
taux d’emprunt
– et des siècles de siècles sous leurs pieds – les cailloux – fossiles peut-être – coquillages, crustacés, sur la plage abandonnée – la fête est finie – nous avons gagné – ou perdu – depuis des millions d’années – des milliards – stromatolithes – premières formes de vie – collectives – républiques de microbes et leurs maisons de pierres – façonnées – sédiments déposés – dans le va et vient du temps – une vague et sa lisière d’écume – frontière entre l’eau et l’air – suture blanche, le corps des mouettes –
produisant
l’oxygène
pour les bêtes
– flagelles, pseudopodes, myriapodes – l’éventail des nageoires – bien plus tard, courront – en meutes ou solitaires – dans les plaines enfin découvertes, courant – poumons déployés comme des fleurs – l’œil ouvert, regardant, interrogeant – racines, fruits mûrs ou toxiques – chacun selon sa nature accordé – rien de bon ni de mal en soi – proies, prédateurs innocents – un abri, terrier utérus – ou bien la beauté toute nue, déjà –
sur la face
solitaire
des humains
– reflet des roches dehors, des montagnes soulevées – volcans et leur lave – agitée – comme de l’eau – ralentie – éclaboussures des montagnes – vaguelettes des continents – les météorites lancées comme des cailloux – jeu d’enfant, ricochets – Héraclite jouant aux osselets aux abords de la ville – les ondes à la surface de la terre comme un lac – pour voir ses ronds qui se forment et qui sont son œuvre – attendant leur retour – sur le lac sans berges – au bout de combien de temps –
elles se figent
un instant
et s’effacent
– courant dans les ronds – cercles de l’enfer et les âmes damnées – se questo è un uomo – mines de soufre d’Indonésie, terres rares en Afrique – spectacle insupportable – touristes jusqu’à Tchernobyl – selfies à Auschwitz – un touriste, se questo è un uomo – comme moi, courant ici, nous tous – muet derrière la vitre et le paysage, le spectacle – de rien – des avions qui décollent à ma droite au-dessus de la baie bleue – au-dessus des ruelles tortueuses, échoppes à souvenirs – acheter de la mémoire – cigales synthétiques, sachets de lavande, cendriers festonnés de branches d’olivier –
tourisme
tourisme
tourisme
– je cours – ombre des arbres – per una selva oscura – milieu de ma vie, à peu près – 40 ans – le chemin serpente – la via diritta era smaritta – pas de guide à l’horizon – Ginsberg et Whitman devant moi, exténués – Virgile en maillot fluo – bientôt dépassé – et quelle direction – dans toutes les langues – surtout l’anglais, évidemment – bientôt le Chinois – explications – historique du monument – petites anecdotes – merveilles de la Côte d’Azur, sur votre droite, la baie des Anges – derrière l’écran des mots – opaques lunettes de soleil –
contemplez
dans le ciel
toujours bleu
________et vide
– dans le silence – les cigales – le soleil – carte postale à droite – très à droite – la baie bleue, la mer et son linceul de silence – plus loin la frontière – j’ai vu les flics contrôler des jeunes dans le train – basanés, évidemment – images de migrants, la télé en vrai – appeler ça le réel – dans l’arrière-pays des fachos bastonnent les migrants qui passent par les montagnes – deux couples de vieux hollandais aussi, touristes aisés – tous contrôlés – tous égaux – l’écusson de la république française sur l’uniforme de l’agent – fonctionnaire des frontières – par la fenêtre la mer clignotait entre les tunnels – morse – énigme chiffrée –
je n’ai pas

________co
________________
le message
– la vue tourne avec moi – la ville courbe – lame de faucille sur la mer – tranchant l’écume – les couilles d’Ouranos tranchées par Cronos – Chronos – les mots jouant dans le mythe – libérés – Aphrodite née des flots – les plantes croissant sous ses pas – contemplant la nature qui est son œuvre et le désir qui est sa loi – surveillant le chrono sur la montre comme ce type devant moi – rapide – la faucille du temps fauchant en-dessous – les jambes coupées – courant – rattrapés de toutes façons à la fin – le chemin sans issue – une impasse – demi-tour – vers où – courant toujours –
solitaires
les bagnoles
les attendent
– sur le parking – à la fin du chemin – celui-ci trop loin – trop dangereux d’y aller à pied – en courant – sur la route – trop de voitures – trop rapides – trop étroite – prendre la voiture – se garer – courir et rentrer – se doucher – manger et dormir – recommencer –
Ô Whitman
Ô poète
________te voir
________________ici
– les yeux rougis le souffle ample – narine ouverte – l’œil sur l’horizon – les montagnes derrière – quelques nuages pour la profondeur – paysage indomptable – déjà dompté pourtant – par les machines les engins et la pioche à la main s’il le faut – canaux routes ponts et barrages – tunnels creusés dans le gruyère des montagnes – carrières – fleuves canalisés et marais asséchés, forêts rasées – et tout le reste – tout le carnaval de la civilisation – long story – pour en arriver là –
en jogging
ou en short
essoufflé
– sur chemin creusé à flanc de colline – canal d’irrigation – rivières souterraines, grottes – vagin de pierre – s’y glisser, naître à l’envers – l’empreinte d’une main sur le mur, et presque l’odeur du corps – tout juste sorti de la chambre – premières traces humaines – premières civilisations grandioses – Nazca – Ô Weinberger, méditant au bord du trou – chemins de l’eau – prières marchées – et le feu – depuis les gueules béantes des volcans – vomissures incandescentes, bave brûlante – longues langues rouges brûlantes qui lapent le sol – à toute vitesse – marchent, courent – maintenant figées, strates de roche – et l’empreinte d’une main – cheval au galop, arrêt sur image – explosante-fixe – surface éphémère de la terre – la peau du lait dans le bol –
Whitman
ton pas
trop lourd
– trop puissant pour courir – la marche imposante des pionniers – bœuf pour attelages – ou cheval – percheron – pas très américain, ça – et dedans des rongeurs en cage – courant courant courant courant – dans leurs cages sur les plages sur les chemins – tracés au cordeau – laser – et des machines pour la beauté – projecteurs – ingénieurs pour le regard – à flanc de colline – dans les oreilles de la musique – ou des cours – téléchargés sur internet – podcastés – langues étrangères – histoire – politique – tous les savoirs de la terre enfin rassemblés – sagesses, religions – surmontées – toutes les Lumières enfin allumées – pour rentabiliser son temps – courir contempler jouir apprendre – à mourir, sans doute – s’éveiller –
contemplant
les collines
pour en arriver là
– sur le chemin serpentant au-dessus de la ville où tes frères travaillent – pas tous – money money money, always sunny – yachts au loin dans la baie – fleurs factices flottant à la surface – cicatrices blanches qui s’étirent dans l’eau derrière – plages privées en face, transats, crème solaire – est-ce que tout ça fait un peuple – où est ta chanson, ô Walt –
est-ce moi
que ceux-là
que sont-ils
– sinon la même matière que moi – mêmes atomes électrons muons gluons – jusqu’où – est-ce que ça suffit pour faire un peuple – le corps n’est pas impur – évidemment – est-ce que ça suffit – un grand corps commun – déjà nos intestins – république de bactéries – est-ce ça que tu voulais dire ? – notre propre république intestinale – démocratie de colon – faune et flore – paysages intérieurs – et les villes étendues sur la bordure des continents – entassés – vidant les campagnes –
je regarde
tout autour
– dans les cités grandioses – tout le monde au travail – et jusque dans les loisirs, toujours actifs – mes frères ? – pas toujours – ces corps fatigués ou reposés, bouts de bras gros et gras – ou musclés dans les salles de néons – étalés sur les plages – démocratiques – brûlant au soleil –
ces machines
connectées
sont des corps
– naturels – comme on dit – mesurés en continu – s’augmenter – enlarge your penis – et pour les femmes ce sera les seins – nus sur la plage – sur la serviette d’à-côté – sous les lunettes de soleil – regards entrecroisés – fils d’araignée, tous englués – étoiles de mer étirées – tentacules se palpant sans se voir –
s’ils pouvaient
se toucher
pour de bon
– main sur l’épaule – franche amitié – amour comme on voudra – dans l’oubli des corps et des sexes – tous unis – plage pour un sit-in – attendant une réponse une protestation contre quoi – silencieux et pacifiques – protéger la nature sans doute – touristes engagés – crème glacée à la vanille sur les joues de cette petite fille – attendant une réponse – foule éveillée –
Ô Ginsberg
Ô clochard
est-ce triste
– de t’imaginer sur cette plage – sur cette route – courant pour préserver ta santé – montre-bracelet mesurant ton pouls – connecté – aux astres, trous noirs, aux infinis en expansion au-dessus de – ton crâne qui se dégarnit – stigmate – sous le soleil parce que tu cours – sur la plage pour dorer ta peau et sa jeunesse perdue – prêchant l’éternité –
ô amour
sans limites
est-ce triste
– de t’imaginer dans le feu – soleil pour touristes – révolution pour deux semaines – les drogues dans les aéroports – passeurs d’extases – sur les plages des spring breakers – peau brûlée rougie – images du Vietnam, en noir et blanc – chair hurlante – images de la guerre, terminée – couvrir le vide – silence – comme l’autre face du bruit – gant retourné – un poulpe et son agonie incompréhensible –
sur la terre
les cailloux
haletant
– de plaisir de douleur – au milieu des autres corps – Eveil – où est-il ton peuple – qui écoute tes sûtras – Sunflower Sutra – flower power – petites fleurs étiolées – sous les herbicides – tous les agents orange – agents de change, de police, de mort – sur le bord du chemin – les yeux fermés – tu ne vois plus – concentré sur le rythme de ta respiration – pas d’éveil – l’observatoire sur la colline d’en face braqué sur le cosmos – cherchant des signes – étoiles à des milliards d’années-lumière – dans le vide – constellations muettes – manque le code – disparu depuis bien longtemps – morse lumineux – images émises depuis la surface du corps – phantasmes de Lucrèce – pellicules de lumière – mues invisibles, errant dans le vide – nos signaux, gesticulations – sans destinataire – à des milliards d’années-lumière – est-il là-bas, ton peuple – nous-mêmes, après que nous aurons quitté la terre – ravage –
asphyxie
du vivant
par les hommes
– inspire expire inspire expire inspire expire – expiration inéluctable – tout, tous, de toutes façons – volcans et leur mers de magma – météorites et le déluge venu du ciel – biblique, bien sûr – la mort, la mort dans la fournaise – extinction massive – sixième, dixième, millième – extinction des lumières – Lumières – rêve de la science éclairant les Hommes, fini – allez, éteignez-moi tout ça – éteignez-vous –
extinction
________volontaire
________________des humains
– la cupidité, le mal, proprement humains ? – extinction de l’Holocène – réforme morale – peut-on apprendre la sobriété – écoutez-les – prophètes politiques – Gaïa, nouvelle religion – écoutez ouvrez les portes de la perception – misérables miracles – en sont revenus – revenants – retour à la terre et ses cycles – hippies modernes – nouvel espoir peut-être et des connaissances modestes – sans les gouffres – remèdes de grands-mères, grands-pères – choses communes – paysages au cours des siècles – république – enveloppe secrétée par les bactéries – parois cellulaires – peau entourant la peau –
peut-on dire
tout ça sans
ridicule
– rêver, recommencer – vraie communauté – fidèles en transe – grand corps collectif – par-delà la démocratie – en rouge, vert espoir – courant tous les matins après salutations au soleil – libérez, libérez, libérez la créativité – sexualité – artistes – dans les corps enfin libres – entrepreneurs et machines désirantes – productives – créativité, énergie, entraide – respiration – en tailleur sur tapis tressé – enfin du sens – ou au bureau –
promesse
________promesse
________________promesse
– communion, fin du chemin, enfin – les ordinateurs eux-mêmes – faster higher stronger – tous les Grecs réunis pour les Jeux – connecting people – internet, village global –
slogans
________slogans
________________slogans
– en attendant les robots – au fond de la vallée de silice, cavaliers de l’Apocalypse – pas de grande démocratie laborieuse, Walt – pas de révolution spirituelle, Allen – rien que le Capital – Tel qu’en lui-même enfin l’éternité le change – banale course aux richesses, aux honneurs – couronnes de laurier et golden parachute – gorge en feu, souffle court – et les injustices, violences feutrées – montagnes éternelles – voir tout ça submergé, dévoré par les flammes – purification – détruire – dernière éruption – faster –
cours
________cours
________________cours
– quitter terre – jusqu’à la lune, ou mars – toujours plus loin, jusqu’aux bords de l’univers sans fin – nomades du cosmos, quelle misère – colons – enfermés dans une boite de métal – hurlant – Laïka crevant dans sa boîte – chiens envoyés dans les recoins du noir pour y renifler – un coin pour s’installer, roulé en boule dans la poussière – museau entre les pattes – et des robots pour construire – habitations, villes, nouvelles planètes – pauvres abeilles de métal et leurs cellules vides – dans le vide – Titan et ses mers de méthane – ressources inépuisables – exploitables, exploitables toujours – base de lancement pour d’autres explorations – manifest destiny pour l’humanité tout entière – terra incognita c’est l’univers tout entier – et tant pis pour ceux qui resteront derrière –
pauvres bêtes
________adaptées
à la terre
– comme les gestes prennent la forme de l’espace autour de soi – comme la maison prolonge le corps – bernard-l’hermitte et leurs maisons d’emprunts – attendant sur le seuil la venue de l’Eveil ou du messie – saisir les visions avec des pinces métalliques – prélèvements d’infini à analyser en labo – y trouver le secret – harmonie, justice, égalité – fin de l’Histoire – une fois comme tragédie, la deuxième fois comme farce – ne pas savoir dans lequel on est, notre tragédie –
se traînant
jusqu’au bout
du chemin
– Ô Ginsberg, appuyé sur ta voiture – jambes écartées – étirements – rester souple – épouser le mouvement du temps, de l’Histoire – sa grande hache – et des siècles – les révolutions des corps dans le ciel – sur le chemin – en rond – arrive Whitman, essoufflé – barbe de vent – grands espaces – ample et lent – T-shirt trempé – large gorgée d’eau – bouteille en plastique – calmer le feu qui couve dans la gorge – dans la vallée en contre-bas –
– silence –
________basta –
en bagnole
et retour
a casa

.

.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s