Thirst / Soif, 3

par Rodrigo Dela Peña Jr. [english below]
Traduit de l’anglais (Philippines) par François Coudray.

.

.

[À treize ans, un samedi après-midi]

À treize ans, un samedi après-midi, j’ai appris

à sucer une bite, devenir le trou 

qu’ouvre large l’ogive rose, la bouche montant, descendant, montant

comme un piston, régulier maintenant, sans les dents, le corps baisé, jouissant,

rendu à la vie dans cette offrande, la gorge détendue 

et prête à recevoir cela qui est donné, la chose 

même, courbée, nerveuse, avec ses poils pubiens, plus vite,

continue, l’esprit défait, dévêtu dans

l’élan de cet acte, minute s’élargissant

en jours en années quand je me souviendrais

du couvre-lit élimé, la marque nervurée laissée

sur ma peau par la ceinture, la crème javel de foutre. 

.

.

[At thirteen, on a Saturday afternoon]

At thirteen, on a Saturday afternoon, I learned

how to suck a cock, become a hole for someone’s

pink-domed girth, the mouth moving up and down and up

like a piston, steady now, no teeth, the body pricked

into life with this offering, throat relaxed 

and ready to receive what is given, the thing

itself, curved and wiry with pubic hair, faster,

keep going, the mind undressed, undone with 

the momentum of this act, the minute extending

into days into years when I would remember

the threadbare bedcover, the ribbed pattern left 

by waistband on skin, the creamy bleach of cum.

.

.

À suivre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s