Note introductive

Par Aurelio Diaz Ronda, traducteur de « Regardez vers Domsaar »

Édition originale : « Mirad hacia Domsaar » (Buenos Aires : Paradiso ediciones, 2003).

Dès le titre, un impératif réitéré tout au long du poème est lancé solennellement* aux lecteurs, celui de fixer le regard sur un coin perdu évoquant la pampa argentine : Domsaar, lieu imaginaire, ironique et dérisoire, qui n’est autre, en réalité, que le Néant ; un Néant créé par le regard même qu’on lui porte. Là, un homme qui fut sans doute imposant – roi ? tyran ? cacique ? simple (petit) bourgeois ? – est étendu sur une civière dans l’attente du dernier voyage, tel un géant de carnaval avant le départ de son char…

A propos de cette épopée immobile, l’écrivain Marcelo Cohen a écrit : « Lamborghini n’a pas dû penser à sa diffusion à l’étranger : traduire ce texte serait une affaire bien épineuse. Fidèle à son élan absolutiste, récalcitrante dans un monde de la circulation réductrice, la littérature adhère au particularisme local pour mieux l’enrichir ; sans cesse recommencée depuis la diaspora des langues, elle annule ce monde où nous vivons séparés par cela même qui est supposé nous mettre en communication. Si la littérature a un avenir, ce sera grâce à un abondant sédiment d’intraduisibles. »

Voici, en cinq livraisons, la trahison en français de cet « intraduisible » publié, dans sa langue originale, en 2003, à Buenos Aires, par les éditions Paradiso sous le titre « Mirad hacia Domsaar ». Lire la première.

Tous droits réservés.
Photographie de Christophe Macquet.
Les notes sont du traducteur.

* La forme de l’impératif utilisé dans le poème, si elle correspond sans ambigüité en Espagne au tutoiement pluriel, prend une tout autre valeur dans l’aire linguistique latino-américaine : son emploi, rare (l’équivalent, à l’inverse, d’un vouvoiement pluriel) renvoie expressément aux harangues militaires, aux hymnes patriotiques et à certaines traductions de la Bible. Cette solennité emphatique échappe à la traduction, mais aussi aux lecteurs d’Espagne qui ignoreraient cet usage régional.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s