« Le pot, les os », 2/3

Par Pierre Lafargue. Lire le premier épisode

Refaisant nausée
fatras des os
de l’homme usé
l’usage qu’il fait de ses mauvais os
l’assied au foyer malaisé
connais-tu tes os
sais-tu qu’ils sont privés
désormais
du grand principe chaud
tes os de sépieu
de sécheux
les vieux
ossés désossés dé
munis démunis ceux
qui dé
qui so
qui ssés
mettent à nausée
le gros l’ef
flanqué
qui voient les os
rangés
bien rangés
sous leur nez
à côté
des dérangés qui se les sont
ôtés
avec
ceux des
pieds.

*

Refaisant nausée
assez
la bile déballée biladée
le bide
le bidet
les faits rien qu’eux les faits
frelatés
les faits.
Et on ne devrait pas, selon lui, dire le mot assez
on le tairait
l’assez
alors que re et ri
et ré
me tirent les os par le nez
ri
et ré
les os et la nausée
par le nez
quand avec les os la nausée est tirée
par le nez
il faut la boire.

À suivre…

retour au sommaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s